Obsession marbre : comment faire ?


On habille notre intérieur de meubles, vaisselle et détails marbrés depuis quelques saisons déjà. Tendance mais pourtant centenaire, cette pierre douce mais toute aussi rock a toutefois ses limites. Nos conseils pour l’adopter sans trop le regretter.

Difficile de se lasser de cette histoire : En 1993, on emménageait dans une vieille maison datant du début du 20ème siècle – elle a entretemps subi quelques ajustement suite aux deux guerres mondiales l’ayant ravagée puis par ses divers occupants. Bref, nous débarquions de Paris pour une nouvelle vie dans cette petite ville bien agréable qu’incarne CAMBRAI. Si de nombreux travaux ont été réalisés dans notre nouveau chez-nous par la suite, une pièce a toujours été épargnée. La salle de bain, dont les murs comme les sols sont toujours recouverts de marbre rosé. Imaginez donc notre regard sur cet espace, il y a une dizaine d’année lorsqu’on rêvait d’une salle de bain presque trop moderne pour être vraie – minimaliste et dotée des dernières technologies. Vous savez, ces fameuses douches qui compte bien trop de boutons avec des options d’éclairage fluo. Bref, du bon gros too much qui remonte à l’époque Men in black. Heureusement que, malgré nos réflexions à l’égard de cette salle de bain marbrée que l’on trouvait kitsch à l’époque, d’autres ont tenu tête pour la garder en état.

Aujourd’hui, la folie du marbre fait le bonheur de certaines entreprises, qui installent des plans de travail ou taillent des plateaux pour tables basses dans cette pierre grisâtre à tout-va. On ne supporte déjà plus le mariage or rose / marbre, que l’on a vu en masse sur Pinterest ces deux dernières années. Sauf qu’on ne ne peut le nier : on aime le marbre, celui qui fait rétro, celui qui a – comme on aime l’imaginer – une histoire. Alors certes, on a beau avoir craqué pour la coque iPhone Urban Outfitters, il n’empêche qu’on a choisi d’adopter le marbre à petite dose chez nous.

Un jour, vous risquez de ne plus le supporter – comme cette tapisserie à laquelle mamie s’est attaquée la semaine passée.

Le souci avec les tendances, c’est peut vite en abuser. Quand on aime vraiment un imprimé, impossible de s’arrêter sans qu’on nous alerte de notre bêtise – et encore, nous sommes de vraies têtes de mule. Alors plutôt que de miser sur un plan de travail dans la cuisine, une grande table pour la salle à manger…en marbre, on évite à tout prix l’accumulation et on s’oriente plutôt sur un bois indémodable voire brute que l’on accessoirise de petites touches marbrées peu onéreuses et que l’on pourra ensuite virer. Bon, si vous tenez vraiment à votre plan de travail en marbre, allez-y mais l’idée reste de ne pas en faire des caisses. Le papier peint doté de cet imprimé gris et noir notamment, on oublie.

On préférera opter pour des planches à découper XXL en marbre, des bols, pots de fleurs… des (pas si) petites touches qui sauront nous ravir sans nous lasser trop rapidement. Mieux vaut s’armer de la même nuance d’ailleurs, le mélange peut s’avérer violent selon la décoration adoptée dans la maison. On marie nos accessoires de maison gris et blanc (chez Rouchette’s, il s’agit incontestablement de notre déclinaison de marbre fétiche) à un mur bleu cobalt, à une cuisine blanche ou à un intérieur vraiment naturel. Le marbre habille à lui-seul une pièce, veillons donc à ne pas surcharger les murs de notre cocon.

Zoom sur la sélection de Rouchette’s.

L’assiette marbrée &klevering amsterdam, 12 euros sur www.monshowroom.com

 

 

La lampe émaillée marbrée, 50 euros chez Merci

Le verre en marbre, 15 euros chez Urban Outfitters

La plat à fruits Crate & Barrel, 49.64 euros

 

L’accessoire de salle de bain, 22.99 euros sur Zara Home

La lampe marbrée Bloomingville, 127.99 eurosLe lot de six dessous de verre en liège imitation marbre, 10.90 euros chez FLEUX

La bougie marbrée, 7.99 euros chez H&M Home

La planche à découper Cyrillus, 35 euros sur le site

Leave A Comment

Your email address will not be published.